Plantes Potagères

Artichaut
Petits pois/pois mangetout/fèves
Poireau
Rhubarbe
Topinambour


Artichaut

Plante vivace qui ne présente aucun problème de culture ; on est supposé les changer de place tout les 3 à 5 ans, mais ça n’a jamais été fait ici, les artichauts sont petits mais toujours bons. Sans arrosage les feuilles disparaissent pendant l’été pour repartir en automne. Il semblerait que le plus d’eau en été (arrosage), la meilleure la récolte au printemps. Les plants doivent être protégés du froid par un paillage si la température descend trop (< 10°C) ; en 2012, quand la température est descendue à -12°C, 30% des plants sont morts par manque de protection.

Il est préférable de les planter en bordure du potager. Ils font aussi de belles plantes décoratives. Nos artichauts ne sont pas arrosés, sauf bien sur la première année de plantation pour assurer une bonne reprise.

La reproduction se fait par prélèvement et plantation des œilletons en automne ou printemps. Mais du à nos étés très chauds qui peuvent tuer des plants trop jeunes et pas encore établis, je préfère le faire en automne. Dés qu’ils apparaissent en automne, je déterre une partie d’un plant et garde les œilletons en pot pour bien pouvoir les protéger en hiver, et je les plante en place fin hiver.


Petits pois/pois mangetout/fèves

Comme pour le poireau, la date de plantation est très importante. Semez directement en terre début novembre une variétés résistante au froid. Les plants lèvent en général dans le mois, et les premières récoltes se font fin avril/début mai. Si semés trop tôt les plants sont trop développés à l’arrivée de l’hiver et ils ne supporteront pas le froid (paradoxalement les très jeunes plants résistent mieux au froid). On peut planter plus tard, jusqu’en mars, mais la récolte peut ne pas être prête quand la chaleur du printemps arrive (25°C et plus en mai est assez courant ici), et la croissance s’arrête. De plus les attaques de pucerons commencent avec la chaleur, et peuvent devenir problématiques en mai/juin. A noter que les pois n’aiment pas la chaleur (> 25°C), ils s’arrêtent de croître et se dessèchent si il fait trop chaud ou trop sec. Les plus belles récoltent se sont faites quand le printemps a été pluvieux. Par contre si l’hiver est trop froid on peut perdre une partie des plants, c’est un risque que l’on prend en plantant en novembre. Des pertes sont aussi possibles dues aux mulots/etc.. qui n’ont rien d’autre à manger !

Je plante des variétés montantes, qui sont supportées avec du grillage à mailles 10cmx10cm maintenu par des fers à bétons.

Les semis en début d’hiver ; pas plus de 5cm de haut.

Pour résumer : Avant novembre, trop tôt, les plants sont trop développés pour passer l’hiver. Début novembre, risque de perte des plants du au froid mais date de récolte optimale. Mars, trop tard, risque d’arrêt de croissance en mai/juin, et attaques de pucerons. A noter que j’ai vu faire des semis en décembre-février, mais le sol trop est froid pour que les graines lèvent, et c’est équivalent à un semis en mars.

Les pois fin avril, prêts à récolter


Poireau

Je présente ici la culture du poireau d’hiver, c.a.d une récolte entre Décembre & Mars. La clef de la réussite de la récolte réside dans la date des semis et des repiquages.

Semez début mars, à la volée, dans un pot très profond (> 30cm), les racines de jeunes plants descendent très profondément ; les plants sont gardés dans un lieu hors gel, la véranda dans notre cas. Le repiquage en pleine terre se fait la seconde semaine de juillet, avant le 14 juillet, dans un sillon profond. En général les plants ne sont jamais de la taille d’un crayon comme on voit dans les livres de jardinage, mais plutôt de la taille d’une paille ! Arrosez abondamment pendant 15 jours, le sol restant toujours humide ou presque, surtout si il fait chaud, puis normalement ensuite. Les poireaux ont besoin d’eau surtout en été qui peut être chaud et sec dans la région. Si tout va bien fin novembre les premiers poireaux sont prêts à être ramassés. Avec la venu de l’hiver la croissance ralentit voir s’arrête. Courant mars quand le temps se réchauffe les poireaux montent en fleurs ; au premier signe de montée récoltez tout ce qui reste, congelez ou mettez en conserve.

La période de repiquage est très importante : repiqués trop tôt, ils sont prêts en automne et montent en graine avant l’hiver. Trop tard, ils sont trop petits quand l’hiver arrive et la croissance s’arrête; et ils partent en graine dès la reprise de la croissance en mars, même pour les plus petits.

Maladies : pas vraiment, des petites attaques de teignes à la fin de saison que j’ignore.


Rhubarbe

Plante cultivée pour ses tiges (pétioles) consommables, mais dans notre jardin nous la gardons plutôt à titre décoratif, les pétioles ne rougissant pas. La culture est délicate, les racines ont tendance à pourrir l’hiver dans le sol trop lourd et humide. Elle résiste très bien à la sécheresse sans arrosage en été, mais dans ce cas les feuilles disparaissent pour repartir en automne.

Due à la chaleur elle monte en fleur chaque année, il vaut mieux couper la hampe pour ne pas affaiblir le plant.

A planter mi ombre, arrosage régulier (mais attention de ne pas faire pourrir les racines)

Rhubarbe en décoration


Topinambour

Une autre plante potagère gardée dans le jardin comme décoration. Sans arrosage, elle pousse depuis plusieurs années dans un coin du potager, sans s’étaler ni envahir ses voisins. Le premier tubercule nous a été donné et depuis on n’a toujours pas eu le courage de les récolter !

Fleurs de topinambour en automne