L’organisation du jardin

Vous trouverez ici quelques conseils sur l’aménagement et l’organisation du jardin pour les débutants en jardinage. Vous ne serez pas surpris de savoir que ces conseils viennent des erreurs que nous avons faites à nos débuts.

Un jardin se construit autour du “centre de vie”, l’endroit le plus fréquenté du jardin. Cela peut être la terrasse, la piscine, etc… C’est de cet endroit où les gens verront le plus le jardin, et c’est de cet endroit où le jardin doit présenter son coté le plus agréable.

Ne réinventons pas la roue

Regardez par dessus la clôture ce qui pousse chez le voisin. Plus généralement observez les jardins aux alentours, les plantes les plus communes : ce seront probablement les plus adaptées à la région. On vient d’une région, avec nos habitudes, pensant pouvoir continuer ici, mais malheureusement les plantes de notre ancien jardin ne sont pas forcement adaptées au nouveau sol/climat. Quand on débute le plus simple est de faire comme tout le monde ; une fois l’expérience acquise, on peut tenter avec des espèces plus difficiles à introduire.

Du + près au + éloigné

La règle est simple, l’endroit le plus fréquenté du jardin doit être le plus soigné et le plus attrayant. Ainsi les premiers espaces à développer sont autour de la terrasse, de la zone de repas, de la piscine, et les zones visibles depuis le salon ou la cuisine. Et plus on s’éloigne du centre de vie du jardin, le moins de soins on n’a besoin d’y apporter, tout au moins au début. Avec l’expérience et le temps on apprend ensuite à développer l’ensemble du jardin, petit à petit.

Du plus lent de croissance au plus rapide.

On est ici devant une situation contradictoire : D’une part il faudrait planifier et planter les arbres en premier ; ce sont les plus longs à grandir et si on veut en profiter, surtout les arbres fruitiers, il faut les planter de suite.

D’autre part, quand on aménage un nouveau jardin on ne connaît pas vraiment le caractère du terrain, les vents, les voisins, le climat, et il vaut mieux attendre un an au moins pour pouvoir bien organiser son jardin. Et si on s’est trompé avec les arbres, ont ne peut que difficilement les bouger.

C’est plus facile avec les arbustes qui, encore jeunes, peuvent être déplacés. Quant à la plupart des vivaces, il est courant de les déplacer. On se trompe tous un jour.

Quand vous choisissez un arbre gardez en tête la taille finale de l’arbre. Un arbre jeune de 3m peut devenir un arbre de 20m après 20 ans. Tenez compte de l’ombre que va apporter l’arbre adulte, surtout sur la maison. Il est agréable d’avoir la maison à l’ombre en été, mais pas en hiver. La plupart des conifères et autres arbres à feuilles persistantes ne sont pas recommandés près de la maison. Faites attention à ce qui va pousser sous l’arbre. Les gros arbres sont en général assez gourmands en eau, et le feuillage empêche les petites pluies d’atteindre le sol. Le dessous d’un arbre est un écosystème différent qui ne se gère pas comme le reste du jardin.

Le travail au jardin

Il n’y a pas de secret, plus on passera de temps à s’occuper du jardin, plus il sera beau. Le jardin sans entretien n’existe pas. Peut être à entretien réduit, pour un jardin bien installé, mais il y a toujours un peu de soin à y apporter.

Les travaux se divisent en deux types : la conception et construction du jardin, et son entretient.

La conception est la partie la plus coûteuse en travail : préparer les plates bandes, former les bordures, travailler la terre, planter, etc… On ne le fait qu’une seule fois, mais c’est un long travail. Un jardin peut être complètement aménagé en une année si on a le temps et l’argent, mais en général on met plusieurs années, 2 ou 3 minimum, voir plus comme nous qui prenons notre temps.

La première année nous recommandons de planter les arbres (surtout les fruitiers), les haies, et peut être une ou deux plates bandes. Et couvrir le reste en gazon ; c’est rapide, pratique, est ça fait propre en attendant de développer le jardin. Les années suivantes on peut se concentrer sur de nouvelles plates bandes, les aménagements, etc…

Le grand nettoyage peut se faire de la fin de automne à la fin de l’hiver. Cela dépend des écoles. Certains jardiniers préfèrent un jardin propre pendant l’hiver, et vont nettoyer à l’automne. D’autres préfèrent laisser le jardin au naturel pendant l’hiver, et nettoieront fin hiver. Il n’y a pas de règle stricte, chaque méthode a ses avantages et inconvénients. Pour un jardin établi, le nettoyage consiste à enlever les branches et tiges mortes, tailler, diviser les plantes trop grosses, et ne demande pas trop de temps.

Le désherbage, à effectuer au moins une fois par an, encore mieux 2 ou 3 fois, est nécessaire pour ne pas se laisser envahir. La aussi, si le jardin est bien établi, cette tâche n’est pas trop contraignante.

Pour donner une idée du temps à consacrer à son jardin, nous nettoyons en mars/avril (cela inclut un premier désherbage), puis effectuons un ou deux désherbages avant l’été. En été nous ne faisons rien, le sol est trop dur à travailler. Pour donner des chiffres, nous dirons 2h par semaine pendant le mois de gros nettoyage, puis 2h par mois le reste de l’année. Bien sûre cela est juste l’entretient, et n’inclut pas la création de nouveaux plates bandes ou l’aménagement de nouveaux espaces. Et si on aime jardiner, il y a toujours quelque chose à faire dans le jardin !

Un potager est beaucoup plus coûteux en temps ; la préparation, les plantations, l’entretient, et les récoltes peuvent prendre jusqu’à 1h en moyenne par semaine en pleine saison, d’avril à septembre.